Skip to content

70% de comm sur les ventes d’Amazon?

by sur 20 juillet 2010

C’est ce que le leader mondial de la vente de livres annonce: désormais, Amazon ristourne 70% de commission aux auteurs et éditeurs qui « accepteront de proposer leurs ebooks à moins de 9,99$ et au moins 20% moins chers que la version papier ». D’après le site actu-des-ebooks.fr, généralement bien informé, c’est certain et confirmé. Bon, on calcule:

– 9,99$, ça vaut 7,7522€

– 70% ça fait, 5,42654€

– comme l’éditeur a des frais (et prend des risques… ne fut-ce qu’éditer une oeuvre quelle qu’elle soit, il devrait verser -c’est notre contrat actuel- 10% à l’auteur.

– ce qui permettrait à un/une auteur(e) de gagner la mirobolante somme de 0,5426€ par ebook vendu… trop cool!

On ne vas pas poursuivre plus avant l’exercice. Mais quelques réflexions quand même.

1. Amazon offre l’opportunité de publier de façon très simple. Il faudra encore compter sur des efforts de promotion pour vendre un ebook publié, malgré la possibilité du référencement. C’est d’ailleurs sur le référencement et les efforts de e-marketing qu’il faut se focaliser.

2. Un éditeur, ça connait son « marché »: tous les jours les contacts sont bien réels avec les filières de distribution et de vente. Il sait ce qui peut marcher. Il sait aussi calculer…

3. On ne perd plus de temps à se perdre dans des débats stériles: cette fois, le ebook est là: on peut lire un « guide pratique » Edipro sur un GSM … à partir de 99€ et le télécharger ensuite sur son PC (4 usages différents d’une version achetée sur kindle store d’Amazon peuvent être utilisés et/ou distribués sur 4 terminaux différents…).

4. Nous allons donc sur-multiplier les versions électroniques des ouvrages de notre Collection.

5. Nous trouverons ensemble un mode de rémunération qui permette aux auteurs de « gagner » leur vie pour le travail accompli; écrire un livre, c’est tout un boulot, nous en savons quelque-chose…

Et nous sommes ouverts à « ebooker » tous les auteurs qui souhaitent développer un partenariat avec nous. Nous passons l’été à former une équipe à la publication sur Kindle, iPhone, iPad, Smartphones, Blackberry, PC et mac. Une offre unique sur le marché de l’édition.

dominique gany

Publicités

From → Actualités, e-book

2 commentaires
  1. Czifra permalink

    Bravo pour ce texte !! On ne peut que croiser les doigts…
    Et que beaucoup d’auteurs viennent « s’y booker », en sus du bon vieux papier qui ne nous quittera pas de sitôt ! Le but, c’est de faire lire, alors, book ou e-book, préservons bien précieusement l’avenir de cet outil merveilleux qu’est un bon livre, cet ami de toujours et de partout.

    Gab

  2. Yves Alié permalink

    Pour la mise en page sur Kindle, cela ne doit pas être très compliqué.
    Le Kindle lit les documents électroniques au format AZW, il prend en charge le format TXT, ainsi que le format audio MP3 et le format livre-audio de la société Audible.com. Le Kindle prend également en charge les fichiers images de type JPEG, GIF, PNG et BMP. Les documents aux formats Word et DOC nécessitent une conversion au format AZW[2].
    Pour les textes avec photos et mises en page graphiques, il suffit de balancer un PDF. Donc pour EDIPRO il suffirait théoriquement de convertir vos fichiers en PDF.

    Pour l’Ipad, il faut InDesign CS5 et… les compétences.
    Chez ORANGER on se prépare aussi pour être prêt à la rentrée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :