Skip to content
Tags

Un auteur/éditeur face à de nouveaux schémas économiques

by sur 1 août 2010

Ça date d’octobre 2009 mais c’est frais comme demain! Lors d’un colloque sur lequel nous reviendrons, Hervé Hamon parle de nos nouveaux métiers face au numérique:  « Je suis un auteur – et un éditeur – qui a toujours visé les ventes moyennes. Ces ventes n’existent plus guère aujourd’hui car une toute petite minorité d’auteurs sont dupliqués de façon formidable et sont présents partout dans le monde, tandis que la plupart demeurent extrêmement confidentiels, leurs œuvres étant vendues à moins de 2000 exemplaires et non traduites. Pour ces derniers, la perspective du numérique est flatteuse et les conduit à raisonner plus en termes d’amplification que de droits.

Je suis extrêmement inquiet de cela et je pense qu’il faut rappeler, non par corporatisme mais tout simplement parce qu’il s’agit du droit moral et du droit d’auteur, que les écrivains ne sont pas (seulement) des artistes au sens du XIXe siècle, c’est-à-dire poitrinaires, alcooliques, appelés à mourir jeunes, et protégés par des mécènes, mais bien des travailleurs, qui éventuellement font de l’art, qui sont en droit de rappeler que tout travail mérite salaire. »

dominique gany

Publicités

From → e-book

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :