Skip to content

Prêt de tablettes numériques en bibliothèque

by sur 1 juillet 2011
Le Motif a publié il y a quelques jours les résultats d’une étude concernant le prêt de liseuses dans les bibliothèques de France et le profil des utilisateurs de ces liseuses.

La plus grande conclusion qui ressort de cette étude est que le profil du plus grand consommateur de liseuse en bibliothèque n’est plus « homme quarantaine early adopters » mais bien la femme âgée de 35 à 44 ans.

Elles semblent plus réceptives au prêt des liseuses.

« Quel est le profil de l’emprunteur-type? Quelles sont les fonctionnalités les plus appréciées de la liseuse? Quels usages sont les plus adéquats? 161 personnes ont répondu au questionnaire du MOTif sur cette expérimentation menée dans des bibliothèques rurales des Yvelines et du Val d’Oise. A la fin de l’année, un projet similaire sera lancé dans le département de Seine-Saint-Denis.

Sans surprise:

  • majoritairement une femme (75%) âgée entre 35 et 44 ans (tranche d’âge la plus représentée) et grande lectrice (plus de 20 livres par an).
  • Les utilisateurs sont des néophytes de la lecture numérique.
  • L’expérimentation a rencontré un véritable enthousiasme attesté par les listes d’attente mais l’avis général reste mitigé. Tous reconnaissent l’utilité de la tablette en vacances et lors des déplacements quotidiens mais ils préfèrent sans équivoque le livre papier. Rien ne remplace « le contact physique avec le livre ».
  • Les répondants déplorent la lenteur de l’appareil, l’absence de couleur et d’usage tactile, la visibilité réduite. Malgré tout 60% ont lu un livre entier sur la liseuse empruntée et leur appréciation globale de l’objet est positive.
  • L’appréciation de la lecture sur support numérique apparaît indissociable des qualités technologiques des appareils.

80% des usagers pensent qu’ils liront dans quelques années aussi bien sur support papier que numérique selon les circonstances et le type d’ouvrage. 85% sont intéressés par le prêt de ressources numériques. 65% attendent encore des améliorations techniques des appareils avant d’en acquérir. »

Force est de constater que le livre papier a encore de beaux jours devant lui mais gageons qu’une démocratisation progressive du prix des différentes tablettes numériques, conséquence directe de la multiplication de l’offre, fera peut-être évoluer les habitudes de lecture vers le numérique.

Fabian Bauwens

[Source]

Publicités

From → Actualités

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :