Skip to content

Cinq conseils pour réussir au Portugal

by sur 17 octobre 2012

Situé sur la côte ouest de l’Europe et la convergence de trois continents, le Portugal est une plate-forme privilégiée d’affaires pour l’Est et l’Ouest. Ce pays moderne rivalise avec les plus hauts standards en matière de mobilité – voie maritime, aérienne ou terrestre -, dispose de technologies de l’information et de la communication modernes et efficaces, de fourniture de services fiables et de qualité, ainsi que de lois du travail flexibles et fonctionnelles pour une main-d’œuvre qualifiée, adaptable et économique.

I. Appréhendez le Portugal comme une plate-forme pour les pays de la CPLP (Communauté des Pays de Langue Portugaise)

La région du globe occupée par les huit États membres (Portugal, Brésil, Angola, Mozambique, Cap Vert, S. Tomé-et-Principe, Guinée-Bissau et Timor Leste) de la CPLP est très vaste et répartie sur quatre continents : Europe, Amérique, Afrique et en Asie.

Les excellentes relations humaines et institutionnelles avec les pays de la CPLP sont basées sur une langue commune (facilité et clarté de communication), la profonde connaissance des marchés respectifs et des relations privilégiées (accords intra-gouvernementaux et aides aux relations commerciales).

II. Ne vous laissez pas abuser par l’enthousiasme de vos interlocuteurs

Les entrepreneurs portugais aiment montrer leur intérêt et sont enthousiastes dans la façon de recevoir les représentants des compagnies étrangères.

Il faut cependant noter que cet enthousiasme ne signifie pas que l’intérêt est réel.

Il est donc important d’entretenir des contacts réguliers, afin de bien mesurer la véritable dimension de cet intérêt.

III. Visitez fréquemment le pays et vos partenaires

Le marché portugais se caractérise également par son aspect fortement relationnel. Il est conseillé d’effectuer régulièrement des visites aux foires et aux acheteurs potentiels, de préférence accompagnées d’une invitation à un déjeuner d’affaires, ce qui est très apprécié dans un pays où les rencontres autour d’une table d’un restaurant font partie de la tradition.

IV. Ne considérez pas la langue comme une barrière

Contrairement à d’autres pays – comme Espagne -, l’usage de l’anglais est courant au Portugal. La communication en donc facilitée, que ce soit par contact direct, par téléphone ou par email.
La génération de plus de 50 ans parle encore souvent le français et est fière de le montrer.
À défaut, l’espagnol est compris, mais pas nécessairement apprécié.

V. Faites-vous aider sur le terrain

Un certain comportement, parfois très institutionnalisé, rend difficile l’accès direct au marché portugais. Dès lors, les représentants économiques et commerciaux des régions ou un agent sur place peuvent, grâce à leur connaissance du marché et des mentalités locales, jouer un rôle essentiel dans l’approche et la consolidation des relations commerciales.

Malgré la grave crise économique, le Portugal a, depuis 2011, systématiquement obtenu des évaluations positives de la part de la Troïka (BCE, UE, FMI,) grâce notamment à la bonne gestion du programme d’ajustement financier et à une forte augmentation des exportations (+ 9,1% depuis début 2012), preuve du succès des mesures adoptées par ce gouvernement.
N’hésitez donc pas à contracter sur ce marché redevenu compétitif.

Maria DA LUZ DE SOUSA – Secrétaire Commerciale de l’AWEX et BIE à Lisbonne

Source : site de l’AWEX : www.awex.be

Advertisements

From → Non classé

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :