Skip to content

Malgré son importance, l’e-commerce reste à la traîne en Wallonie

by sur 18 avril 2016
02

Le commerce en ligne génère près d’un milliard et demi d’euros de chiffre d’affaire dans le monde, dont 424 milliards en Europe. Si la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et l’Allemagne dominent le monde de l’e-commerce, nos voisins français commencent à trouver leur place dans ce marché. En Belgique, et davantage encore dans la partie sud du pays, le commerce en ligne tarde à prendre son réel envol. Selon une enquête récente réalisée par la banque CBC et Ipsos, moins d’une entreprise wallonne sur cinq pratique le commerce en ligne; 19% exactement(1), c’est peu… trop peu !

Paradoxalement, l’enquête montre aussi que les dirigeants de PME et de TPE sont parfaitement conscients de l’importance et des avantages de l’e-commerce mais pour une grande part d’entre elles, le frein est surtout logistique. La crainte de ne pas pouvoir faire face à la demande empêche donc, semble-t-il, bon nombre de commerçants wallon de se lancer dans le commerce en ligne… Et pourtant, le marché existe bel et bien puisque le e-commerce séduit les consommateurs belges. Un Belge sur trois achète en ligne et dépense, en moyenne, 85 euros par achat. En 2014, on a recensé quelque 330.000 nouveaux clients belges du commerce en ligne… la majorité se tourne vers des vendeurs étrangers (français, allemands, anglais ou chinois et même hollandais) faute de proposition wallonne. C’est dommage !

Chez Edi.pro, les enjeux du commerce en ligne nous semblent essentiels. C’est pourquoi nous avons des ouvrages destinés à aider les TPE et PME à se lancer dans l’aventure ou à faire prospérer leur e-commerce :

02

e-Commerce : les bonnes pratiques pour réussir, par Damien Jacob qui apporte un éclairage pratique sur la manière de positionner son business en ligne.
L’instant mobile : deux minutes pour convaincre votre client mobile, par Pascal Poty afin de faire face au commerce en ligne à partir d’un terminal nomade (smartphone ou tablette) qui prend de plus en plus d’importance.

A noter enfin que l’enquête de CBC et Ipsos fait état d’un chiffre vraiment inquiétant : une TPE/PME sur cinq est totalement absente d’internet. Impensable au 21e siècle !

——
(1) L’e-commerce à la peine en Wallonie, in Métro, 14 avril 2016, p. 6

Advertisements

From → Actualités

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :